Photo de Mandy Lynn

 

... tout habillés. Avec nos yeux, puis nos mains.

 Un jour, tous les deux assis dans la voiture, on se regarde dans les yeux, on se french kiss. Je m'étire pour t'étreindre. Tu glisses ta main sous mon pantalon. Tu l'enlèves du coup et me regarde dans les yeux. "Un string? Vraiment?" Tu veux voir. Tu constates sur une seconde étreinte. Tu me regardes dans les yeux.

- Je croyais que tu n'aimais pas ça?

- Oui mais j'ai trouvé celui-là avec lequel je suis confortable. (...Et ça te plaît et j'espère te plaire.)

 - Mais ton golfeur va se poser des questions?!

En toute transparence, voici ce qu'il en est :

- Mon colocataire ne me regarde pas. Je n'ai pas envie qu'il me voit, je me cache. Je t'aime, toi, et je ne me partage pas.

 

C'est certainement instinctif. Quand on aime éperdument, on fait tout pour que l'autre se plaise et se plaise à rester également mais il y a plus encore... Je te l'ai déjà dit : "Si on était ensemble, je ne te partagerais pas." Bien je ferais aussi ce qu'il faut pour t'enlever le goût d'aller voir ailleurs. Je ne manque pas de confiance pourtant; peut-être est-ce notre situation qui me fait agir ainsi? Un sous-vêtement, ça ne retient personne en fait et je le sais. Je suis bien avec... Avec toi d'abord, avec le fil ensuite.

Tes questions indiscrètes changeront à partir de ce moment.  Tu me questionnais souvent sur la couleur de mon slip. Ta question de routine devient : "Fil ou bobettes?"

Chaque fois, je réponds en toute honnêteté parce que nous sommes intimes et j'aime que tu t'y intéresses. Je ne garde pas de secret, ce qui me concerne, ça te concerne aussi. Pour ta part, parlant bobettes, tu n'en portes pas tout le temps. "Ça t'arrive souvent de porter ton jeans nature?"

"Ça m'arrive quand je sais que je vais te voir Babybabe."

Je ne comprends pas qu'on ait envie de porter un jeans sans dessous. C'est de se montrer à demi habillé. Pourtant, venant de toi, ça passe. J'aime ça même. J'aime vraiment ça. C'est notre privilège.

Fil ou nature, ça ne regarde que nous.