image

C'est le 26 décembre 2013.

Je me lève ce matin-là avec toi dans ma tête, dans mon coeur, dans ma cage. Mon corps, comme ma peau, ne m'appartient pas, je n'y suis que pour le garder droit et lui permettre de se déplacer.

Comme d'habitude, je ne déjeune pas et me tiens à l'écart de ceux qui m'entourent. Fatiguée de la veille, pourtant assez tranquille pour un jour de Noël, je descends du lit à une heure passablement tardive... Je me traîne avec un minimum d'énergie, juste assez pour me garder fonctionnelle.

Ma journée débute par une douche chaude et interminable. Je passe soigneusement le rasoir sur mes jambes. J'aime prendre soin de la peau qui couvre mon squelette.  Je suis toujours dans la salle de bain quand, de ton lieu de travail, tu me textes :

- Coquine

Je rectifie :

- Amoureuse

 

T'as envie de me voir, j'ai envie de te voir et on s'en fait part. Finie la comédie, c'est le retour à la normale et j'en suis bien heureuse... Mon coeur palpite.

On se voit où?

Au motel?

Tu en as envie... (T'es amoureux.)

J'en ai envie... Je suis amoureuse. J'attends ce moment depuis trop longtemps.

Tu es gêné de te présenter à la dame préposée à l'accueil du motel mais je te rassure, ça ira. (Ce n'est pas ta première fois pourtant!)

On se rejoindra dans un stationnement situé de l'autre côté de la rue.

C'est entendu.

Tu me textes : "On a une date"

Je deviens soudainement adolescente. Bientôt, je respirerai ton odeur, ton souffle. Je toucherai ta peau, te prendrai dans mes bras, je te goûterai. Ton image traversera ma cornée, ma pupille puis mon cristallin pour rayonner sur ma rétine. Mon cerveau est impatient... Je suis Heureuse! Tellement Heureuse... C'est l'euphorie dans ma cage et dans ma tête!

Jeans délavés et t-shirt blanc, je me maquille légèrement. Je me trouve bien toute naturelle, je crois que ça te plaira!

 

Mon reflet dans la glace de la salle de bain, je me vois toute rayonnante et souhaiterais que le temps s'arrête ainsi. Je garderais en moi cette excitation qui m'envahit à l'idée de te retrouver dans la prochaine heure. Les papillons dans mon estomac... Je vole... Je prends en photo cette sensation si douce et l'archive dans ma mémoire émotionnelle. Je suis amoureuse.

Optant pour le confort, j'enfile mon manteau marine en duvet et mes bottines de gamine à talons plats puis me dirige vers le sud.

On se rencontre à mi-chemin entre ton lieu de travail et mon lieu de résidence.

Stationnement.

Je prends place dans ta voiture.

 

...Ça sent le grand voyage.

 

 

 

 

Emmène-moi*

Au bout de la terre

Emmène-moi

Au pays des merveilles

 

 

* (sic)   Emmenez-moi, Charles Aznavour