image

Remplie d'espoir et d'optimisme, au gré des hauts et des bas de ma relation avec toi, au gré de tes pas derrière et tes pas devant, entre mes élans d'extase et mes passes d'affliction, ma mission est de cacher toute cette peine qui m'envahit.

Je me lève donc chaque matin pleine d'espoir d'avoir de tes nouvelles. Ma respiration est en suspens, mes épaules sont contractées jusqu'à ce que je me retrouve devant l'écran. C'est ce que me renvoit celui-ci qui détermine le degré de relâchement de mon souffle et de mes trapèzes.

Puis il y a de ces moments où tu reviens tandis que moi, je ne suis jamais partie. Je suis comblée parce que t'es là, c'est aussi simple que ça.

Ce matin-là, tu ouvres la porte à ce qu'on se revoit. Au moindre entrebaillement de la porte, je place mon pied dans l'ouverture. Ça te plaît, tout autant que moi d'ailleurs, tu reviens toujours, tu me l'avais bien dit :

-"Je reviens toujours Madame unetelle"

- (t'es comme un lever de soleil)

Je suis heureuse.

 

Automne 2013.

Je te kisse à la 10, tu me kisses à la 4. On n'est pas amis toi et moi. Je suis ta "Sexy you" et tu souris, j'ai le coeur qui s'emballe pour une enniemme fois. Mes sillons de larmes s'estompent, mon coeur se remet à battre, je deviens légère, je sais que j'aime encore très fort. 

On s'est rejoint et comme avant on s'est regardé dans les yeux, on s'est serré dans nos bras, on s'est goûté, j'ai inhalé ton souffle jusqu'à dilater mes bronches à leur plus grande amplitude. On a passé un bon moment tous les deux.

Tu m'as écrit : "Je t'ai goûté je suis smiley"

T'es mon soleil, ma moitié.

Je t'ai respiré à souhaiter soutirer ton asthme par amour... Pour que tu ne souffres plus. Cette fois sera la bonne. Je suis complète.

 

"L'âme est lié au corps au niveau des bronches." - Pytagore

 

Je ne voulais plus m'éloigner de toi physiquement mais octobre 2013, je m'apprête à quitter le pays direction Las Vegas pour souligner l'anniversaire d'une amie. Je n'en ai pas vraiment envie mais mes proches insistent. Je fais tristement ma valise, pour quatre jours masquée d'un sourire. Le soleil... Il se lève sur Vegas aussi alors... ça ira, ça ira.