image

T'es plus jamais seul ou très peu.

De "Mon Amour", quand je m'adresse à toi dans mes pensées, je te surnomme maintenant "Mon pas solo Babe".

Je m'ennuie de toi jusqu'au centre de ma moelle épinière et je ne comprends plus ce qui se passe. Je suis ta blonde, ta Babybelle, ta Babybabe, ta confidente, ton Amour, des founes aussi et tu me textes que tu t'ennuies de moi encore et encore. Pourtant, tu tricotes une maille à l'endroit, une maille à l'envers... Tu pars, alors je m'arrête là où je suis. Puis tu reviens, alors je cours vers toi.

Depuis nos débuts, j'ai dû tenter de mettre fin à notre relation à au moins trois reprises mais l'amour profond que j'ai pour toi, le désir immonde que j'ai d'être près de toi à chaque instant, la profondeur de nos échanges et l'importance de ta présence dans ma vie de même que tout le bien que tu m'apportes rendent ces stupides tentatives immorales. Je ne peux pas te laisser et je ne te laisserai jamais. Même si jamais est un bien grand mot. Jamais. Je crois.

Toi aussi t'essaies de mettre fin à nous deux. Quand on planifie se voir, tu te défiles. D'ailleurs si l'été passé on se trouvait des occasions pour se croiser lors de certaines courses officielles dédiées à récolter des fonds pour diverses organisations, cet été, chaque fois qu'une course officielle est sur le point d'avoir lieu, tu m'informes que tu y es inscrit et tu me demandes si j'y serai. Le jour de l'événement, tu ne t'y présentes pas. Je sais très bien que j'y suis pour quelque chose mais tu ne m'en dis rien. You ghost.

Je te contacte souvent pour savoir si un petit moment juste à nous peut être possible mais c'est devenu complexe pour n'importe quelle raison, valable ou non. You ghost.

Aussi, de plus en plus, quand on se texte, tu coupes court. À tes côtés ou derrière ta porte de sortie, je ne sais jamais qui s'y trouve. Ça peut être un collègue, un ami, un enfant, ta Rose de St-Exupéry, ta conjointe, un passant ou une passante sinon... personne? Je ne questionne pas. J'ai peur. J'ai confiance. Je ne sais plus. Par contre, je sais que c'est une mauvaise idée de me montrer curieuse car je risque d'être blessée. Dès que tu me textes ces fameuses "PS"  m'annonçant que tu n'es pas solo, je me coupe les doigts et cesse sur-le-champ de les faire valser sur le clavier de mon cellulaire car encore et encore, je tiens à ce qu'il ne t'arrive rien de mal. You ghost.

Un ghosting mal foutu tu vois?

...Parce que tu me reviens toujours avec des messages vides via cellulaire puis on s'écrit. Je ne sais plus comment te dire que je t'aime et à quel point tu me manques. Tu pourrais croire à des messages pré-enregistrés mais il n'en est rien. Puis tu m'envoies des becs à la trois. Et puisque pour moi ça ne se fait pas d'envoyer des becs comme ça à des amis, bien tes becs à la trois font battre mon coeur. Il bat pour toi celui-là. Juste assez pour me garder fonctionnelle puis tout le reste est pour toi et il bat très fort, il me rend anormalement hyperactive. Je suis bien, très bien ainsi.

 

Mal foutue Amoureuse.

Ghost Amoureux.

 

Dans ton ventre de fantôme, il y a quoi?