image

 

Tu es séduisant, quoi que tu portes. Tu es toujours élégant, sexy, même lorsque tu es habillé pour la course. Ce qui m'attire par-dessus tout, c'est ta façon de bouger, de te tenir, de t'exprimer, ta personnalité. Ton enveloppe n'a rien à voir avec ce que tu m'apportes et ce qui m'attire vers toi, mon amour. Je déteste le superficiel, les beaux vêtements c'est agréable mais ça s'arrête-là. Sauf que... "J'ai un faible pour ta chemise violette."

Je te l'ai déjà dit, ta chemise violette te va particulièrement bien. Elle est usée, je le vois. Je crois qu'après encore quelques lavages, je pourrais arriver à en prélever une relique. Tu me la donnes ta chemise? Alors si on troquait? Parce que toi... Tu insistes pour te sauver avec mes bobettes.

"Donne-moi tes bobettes, allé, donnes-les moi Babybabe." Des dizaines de fois, tu me les demandes.

- Tu ferais quoi avec si je te les donnais?

- Je les garderais. Je les mettrais au fond de mon sac de golf. (T'as un sac de golf toi???) Allé, s'il te plaît SexyBabe, donne-moi tes bobettes.

- Je ne te donnerai pas celles que je porte en ce moment, voyons!

- Non mais quand on se reverra, apporte-les moi s'il te plaît.

Je vois bien ce qui se passe... Tu t'ennuies de moi quand je suis loin de toi, je m'ennuie de toi quand tu es loin de moi aussi. On se complète, j'ai besoin de toi, tu as besoin de moi. C'est donc normal qu'on ait envie de s'emmener l'un avec l'autre, ne serait-ce que pour traîner l'odeur de l'autre avec soi pour du réconfort, pour se rapprocher d'une quelconque façon quand on ne se voit pas. Je me cacherais pour respirer ta chemise. C'est possible non?

C'est un peu fou comme idée. Comme toi, je te veux avec moi tout le temps mais une chemise qui disparait de l'armoire, ça se remarque, j'en conviens. Tes chaussettes peut-être? Je les mettrais dans mon tiroir et personne ne s'en rendrait compte. Hmmm... Je vois, tu tiens fort à tes vêtements.

Tu ne te gênes toutefois pas pour exprimer maintes et maintes fois ton désir pour ma petite culotte, à ce point que tu deviens convainquant. C'est aussi évident : on n'a pas le même attachement pour les tissus alors : "Mes bobettes? Laisse-moi y penser."

 

"N'oublie pas les bobettes là, s'il te plaît, s'il te plaît!..."