image

 

Si tes horaires sont parfois changeants, mon rythme de vie, lui, s'accorde au tien tout naturellement.

Comme si on habitait ensemble dans un appartement minuscule, tu te réveilles, je me réveille. Tu vas au lit, je m'y retrouve.  Je suis tes horaires en pensée et en acte.

Tu travailles tard en soirée? Je suis debout moi aussi. Je garde l'oeil ouvert, souvent devant l'écran d'ordinateur ou la tablette. Je lis un peu n'importe quoi, on s'écrit parfois.

Tu es appelé à travailler tôt le matin et tu m'en informes? Je serai au salon de bonne heure et le réveille-matin n'y sera pour rien. Tout est réglé par ma pensée. Je rencontre de l'insomnie matinale si tu débutes tes activités aux petites heures du matin. Ton quart de travail débutant très tôt, il n'est pas rare que je regarde l'heure autour de 3h30 la nuit. Je me demande alors ce qu'il est en train de faire, mon Morning-Mec.

Les matins où je traîne seule au lit, j'écoute la radio tout bas dans ma chambre. J'écoute. Je veille au matin.

Ainsi, sans difficulté, je passe parfois d'un oiseau de soirée tardive à une lève-tôt. Mon rythme circadien est manifestement instable et personne chez moi ne s'en soucie. Tant mieux.

Outre mes heures de sommeil, mes horaires de travail et mes sorties rythment harmonieusement avec tes déplacements et tes horaires. Je fais tout, autant que possible, pour ne pas te manquer sur la route au passage, pour saisir la chance qu'on se croise quelque part. Je constate que c'est la même chose pour toi (réf. L'écho du répondeur - #4 et #5).

Si l'on se manque sur le réseau social, tu me confies ressentir une déception. Je rencontre le même triste sentiment et pour éviter que ça se produise, je calcule le temps pour que concordent, dans la mesure du possible, nos moments de liberté. Chaque fois que tu es disponible, je veux être là. Tu es mon meilleur ami. Je n'aime pas te savoir déçu.

Malgré ces efforts, nous rencontrons parfois des décalages alors nous nous proposons une solution : voyons à nous connecter au réseau à chaque demie-heure, c'est-à-dire à l'heure et à la demie. Ainsi, tôt ou tard, on s'y rencontre au même moment.

Mon horaire de travail, mes courses (je suis devenue adepte de course à pied), mes journées d'activité et de sorties à vélo sont autant que possible choisis en fonction du fait qu'on puisse se croiser, se rencontrer un moment sur la route, au parc, dans les villes avoisinantes de chez moi ou de tes lieux de travail.

Je n'ai plus d'agenda ni d'horaire qui m'appartiennent. Ton rythme circadien est le mien, Babe.