image

Je ne cacherai plus ma voix. Je crierai bien fort, je la ferai toute douce, je la tiendrai sous silence. Elle s'endormira parfois. Elle s'endormira. Puis elle se réveillera. Parfois. Encore. Encore.

Celle-ci, je te la dédie mon Amour...

 

"Jusqu'où tu m'aimes", Kevin Bazinet

 

Je n'avais jamais osé croire

Que le bonheur voudrait de moi

Que la chance pouvait me voir

Et qu'elle me guiderait jusqu'à toi

Et maintenant qu'on s'est trouvé et que j'ai pu toucher ta main

Je ne pourrai plus douter, je ne cacherai plus ma voix,

Je ne cacherai plus ma voix

 

Ensemble on pourrait s'en aller,

S'envoler, rêver debout

À tout jamais s'abandonner, que la nuit redevienne le jour

Et maintenant qu'on s'est trouvé, je ne lâcherai plus ta main

Car nos deux coeurs se sont noués, et tu m'as montré le chemin

 

J'irai jusqu'où tu m'aimes, un lieu qu'on ne peut pas détruire

Jusqu'où la vie nous mène, là où les larmes se changent en rires

J'irai jusqu'où tu m'aimes, vers le meilleur ou vers le pire

Tant que la vie nous mène, aussi loin que tous nos désirs

 

Quelque part à l'autre bout de la Terre,

Nous serons ce qu'il y a de plus beau, mis au monde à nouveau

Nous serons toi et moi à l'abri de la guerre

Nous ferons fleurir à nouveau ce qu'il y a de plus beau

 

J'irai jusqu'où tu m'aimes, un lieu qu'on ne peut pas détruire

Jusqu'où la vie nous mène, là où les larmes se changent en rires

J'irai jusqu'où tu m'aimes, vers le meilleur ou vers le pire

Tant que la vie nous mène, aussi loin que tous nos désirs