image

Quelle belle philosophie tu as envers la vie mon Babe-Mec... Tu donnes sans compter, tu sèmes le bonheur. Puis, me dis-tu, confiant envers l'équilibre de la vie, tu sais qu'elle te le rendra tôt ou tard. J'adhère à cette philosophie également. Je suis ravie que tu aies cette générosité. Rendre service ou faire plaisir aux autres? Parce que ça nous fait plaisir. Jamais parce qu'on profite de nous et jamais dans l'attente qu'on nous le rendra. Ça viendra tout naturellement. J'admire la confiance que tu portes en toi. Tu es un homme moral, sensé, réfléchi. Je le sais, ta générosité te sera bien rendue sans que tu ne le demandes. C'est l'équilibre et une valeur remarquable.

Par ailleurs, un matin d'été, on se rencontre dans un parc et tout attentionné, tu me prêtes ton veston beige pour me réchauffer. Je ne te questionne pas sur la trace de rouge à lèvres qui se trouve sur l'épaule droite. Je me dis que c'est comme ça dans ton domaine, vous vous faites des accolades entre collègues de travail pour vous féliciter de vos bons coups sûrement! Ça ne me regarde pas ce qui se passe ailleurs, ce qui compte c'est nous deux et le moment présent.  Ces traces sur ton veston ne sont d'aucune importance, je m'en convaincs. Sur le moment, ce geste, je l'apprécie car tu prends soin de moi. Les autres, le reste, ça ne compte pas.

Il y a de jeunes adolescents au parc. Une école est à proximité et l'heure de sortie doit concorder avec l'heure du dîner.

Je lance une question comme ça : "Si tu avais à faire un choix pour en adopter un, lequel choisirais-tu?"

- Je les adopterais tous.

Quelle belle réponse! Tu es humain, tu aimes les gens et les enfants. C'est une belle qualité et une ouverture essentielle... parce qu'on a des enfants tous les deux. D'ailleurs, comme toi, parfois je m'imagine que nous nous retrouvons toi et moi à la table avec nos enfants. Aussi, si le nombre d'enfants avait à doubler ou à tripler autour de la table, je sais que j'aurais du plaisir à cuisiner pour tous.