image

 

2011. C'est l'automne. Dans la petite maison où nous sommes rassemblés, t'es comme tous les autres, je ne vous connais pas. Tout le monde jase, on partage un repas où chacun a apporté un plat. Posé, réservé je crois, tu t'occupais de tes enfants et tu montais un plan. Dans ta tête, t'étais ailleurs. Tu m'as dit : "Va jaser avec ma conjointe, vous semblez être intéressées par les mêmes sujets." J'y suis allée. La première étape de ton plan était atteinte : la femme de l'autre est réceptive à tes idées. Bref, je ne remarque rien. Je m'affaire à la cuisine pour rechauffer les plats avec d'autres convives. C'est la fête!!! Au final, j'aurai jasé avec un peu tout le monde. Ma petite famille et moi sommes les premiers à partir. Je demanderai à certains d'entre eux de garder contact sur un réseau social, dont toi, l'homme tranquille.

Quelques jours passèrent, l'hiver s'installa. Puis un soir nous nous sommes retrouvés par hasard sur le réseau social. Mon chum à côté de moi, je le saluais de ta part. Je rendais la pareille à ta conjointe. Nous nous sommes échangés quelques mots, un sympatique clavardage.